En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Le journal du lecteur en 5e et en 4e

Le journal du lecteur en 5e et en 4e : Bienvenue

Par LAURENCE FAURIE, publié le mardi 31 janvier 2012 10:18 - Mis à jour le lundi 27 février 2012 09:38

Le journal du lecteur
Définition


Faire de chaque enfant un lecteur assidu suppose de lui donner d’abord les moyens d’une relation plus intime avec le livre en privilégiant continûment sa propre réception.

L’inciter à garder la trace de cette réception, c’est en reconnaître la valeur, c’est aussi permettre à l’élève de construire son identité personnelle, et de mesurer, au fil des années et des livres, l’évolution de son imaginaire, de sa sensibilité, de son intelligence. D’une certaine manière c’est lui permettre de se lire lui-même au miroir qu’il garde de ses propres lectures.

Cette trace pourra être de toute nature : dessin commenté ou non, réaction d’humeur, d’humour, d’amour, florilège de citations, portrait ou caricature de personnage(s), poème, chanson, aveu d’incompréhension ou d’émotion, relevé de mots inconnus, drôles, émouvants ou insolites, extrait de rédaction, lettre à l'auteur d’admiration ou de contestation, identification à un personnage expliquée ou non, reprise d’un épisode ou réécriture modifiée d’une péripétie ou d’un épilogue, analyse ou commentaire, pastiche ou parodie, lien avec des lectures personnelles, mise en relation de parallélisme ou d’opposition avec le vécu individuel...

Le journal du lecteur est évolutif au fil des années et existe pour être conservé. L’élève est libre d’en faire ou non un bel objet mais il peut y être encouragé.

Le Journal du Lecteur est évolutif au fil des années et existe pour être conservé. L’élève est libre d’en faire ou non un bel objet mais il doit y être encouragé.

En fait l’expérience dans les classes, et surtout auprès des élèves en difficulté, prouve que le désir de « rendre beau » ce qui est d’abord perçu comme un brouillon ou un travail supplémentaire, est la première étape qui indique que la motivation de l’élève s’éveille, que le rapport d’identification au JDL se met en place et que ce rapport devient valorisant. L’instauration d’un dialogue ouvert et libre autour de la lecture, la circulation des écrits produits, qu’elle s’effectue à l’oral ou par tout autre moyen que le professeur choisit et régule, encouragent l’élève à souhaiter renvoyer à autrui une image de lui aussi positive que possible.
Y réussir contribue à restaurer l’estime de soi sans laquelle il ne saurait y avoir pour un élève de réussite scolaire ou autre.

 

Pièces jointes

À télécharger

 / 1